Vos témoignages à Michel Bussi (1638)

Déposer votre témoignage

31/01/2017 P. Charbonneau
Bonjour M. Bussi, je viens de terminer mon 6 ème roman de vous et je les trouve tous extraordinaires. Ce processus d'écriture ré-inventé pour chacun de vos livres est hallucinant. On dirait à la fois un casse-tête de 1000 pièces qui s'assemble au fur et à mesure de la lecture des pages et d'un labyrinthe dont on en sort et comprend le chemin qu'à la toute fin. Mon préféré était à ce jour ''Un avion sans elle'' jusqu'à ce que je termine ''N'oublier jamais'' que je mets sur le même pied d'égalité avec en prime : une toute dernière page magnifique... Merci de continuer.
31/01/2017 Patrice Charbonneau
Bonjour M. Bussi
31/01/2017 LAMARE
Bonjour, j'ai lu pratiquement tous vos livres, etes vous en train d'en écrire un nouveau ? merci
30/01/2017 Sassier
Bonsoir, j'ai lu avec énormément de plaisir "un avion sans elle" et puis je viens de terminé "gravé dans le sable". J'ai été tenue en haleine du début jusqu'à la fin !! Super !! Pas déçue bien au contraire. Je vais attaquer "ne lâche pas ma main" et j'ai hâte !! Merci pour ces merveilleux moments de plaisir et d'évasion. À bientôt Nanou
28/01/2017 Martine S
Fervente lectrice. J'ai lu tous ses livres. Je me régale. Vivement le prochain ...
26/01/2017 LAGEDAMON
Bonjour monsieur Bussi, je tiens à vous remercier car vous m'avez réconciliée avec la lecture. Je me suis régalée avec "Le temps est assassin" mais aussi avec "Maman a tort". Magnifiques intrigues, je n'arrive pas à lâcher mon livre. Merci
26/01/2017 gendrau
j'adore votre façon d'écrire, j'ai commencé par "ne lâche pas ma main" et je l'ai offert à ma petite soeur qui vie à la réunion, puis j'ai lu les "nymphéas" et je suis allé visiter les jardin de monet, je viens de terminer "gravé dans le sable ,je me suis régalée mais j'ai un soucis que je voudrais que vous m’expliquiez avec les animaux. Dans les Nymphéas, Neptune est tué, puis à la fin il est de nouveau avec Stéphanie vielle ?? Pareil pour le cheval Tenesse, vous dites que Emilia Arlington l'avait tué d'un coup de carabine et à la fin il a gagné la course ?? mais je vous aime quand même et "un avion sans elle" m'a bluffé
26/01/2017 Aline Rendu-Garnier
Bonjour, J'ai lu presque tous vos romans et il est vrai qu'ils sont accrocheurs,que dès les premières lignes on est happé par l'histoire. Je me suis penchée sur les plus anciens et suis à présent en train de lire "Mourir sur Seine". Je voulais juste vous signaler que les sms envoyés en espagnol ne sont pas correctement rédigés. J'enseigne cette langue et de ce fait ( et c'est la première fois en vous lisant) ça pique un peu les yeux. Fidèlement votre.
26/01/2017 Arbona christine
Je vous ai connu par votre roman "le temps est assassin ". Depuis j'ai lu "N'oublier jamais et Maman a tort ". J'ai hâte de lire les autres. J'habite Bueil dans l'Eure , je vous ai connu par l'intermédiaire de la bibliothèque de garennes sur Eure
26/01/2017 Arbona christine
Merci pour ce roman qui est très mystérieux. Tout le long de ce livre, on a l'impression que l'on a trouvé le dénouement et bien non jusqu'au bout le mystère reste.
26/01/2017 Martine
j'ai commencé par Lupin,puis meutres en sEINE ET DEPUIS A CHACUN DE VOS LIVRES C4EST UNE NOUVELLE AVENTURE QUI NOUS TIENT EN HALEINE?SURTOUT LE TEMPS EST ASSASSIN QUE J4AI LU LORS DE MES VACANCES EN CORSE?CONTINUEZ DE NOUS EMPORTER DANS DE NOUVELLES AVENTURES MERCI
26/01/2017 Martine
fan de vos livres
25/01/2017 gabrielle
Je viens de terminer Nymphéas noir , sublime roman bien tourné, bien écrit avec beaucoup de suspense, j'en suis à mon 5éme livre et je ne m'en lasse pas. Vos livres sont tellement prenant qu'ils restent en mémoire longtemps... Merci pour ces lectures passionnantes.
25/01/2017 Petricenko Hélène
L'intrigue des Nymphéas Noirs, que je viens de refermer à regret, m'a tout autant captivée que celle des 4 autres livres que j'ai déjà lus. En outre, je verrai d'un œil différent l'environnement de Giverny, tout proche de chez moi, que je vais redécouvrir à ma prochaine visite... J'attends de me détacher de l'atmosphère des Nymphéas pour me plonger dans l'univers de N'OUBLIER JAMAIS...
23/01/2017 Lesquer Anne laure
Bonjour j ai découvert vos livres l an dernier par hasard !!!!! c est trop bien merciiiiiiiii! Je les adore tous je viens de finir celui de Clo en Corse …. topissime !!!!! A quand votre prochain roman ?? j ai trop hate de vous lire ça me fait un bien fou :)encore merci Monsieur Bussi !!!
22/01/2017 dauphin
le temps est assassin mais aussi trompeur: le 23 Août 1968 n'était pas jour de Sainte Rose mais jour de Sainte Sidonie, à cette époque la sainte Rose était le 30 Août, le changement ne s'est fait que dans les années 70. le lire a tout de même été pour moi une fête. une dénommée Rose
19/01/2017 SIG
J' ai découvert par hasard "Ne lâche pas ma main" et j'ai été subjuguée . Je cours acheter les autres romans . Au plaisir de vous lire ...
19/01/2017 Mireille Poulain-giorgi
Bordel ! est le juron préféré de Michel Bussi, me semble-t-il. Alors… Bordel ! Quel talent ! Le Dédale du polar ! Début du printemps 2016, je n’avais jamais entendu le nom de ce monsieur. Et puis, le hasard, - alors que je pérégrinais dans une grande librairie, à la recherche de lecture - m’a conduite près d’une dame qui, un polar à la main, hésitait à l’acheter . - Prenez-le. N’hésitez pas. Je vous promets un bon moment. - Alors, vous, achetez ça, m’a-t-elle répondu du tac au tac. Ça, c’était Le temps est assassin de Michel Bussi. J’ai fait la moue… intérieurement (je ne voulais pas la vexer). Connais pas… Encore un Guillaume Musso ou un Marc Lévy, ai-je pensé. Hypocritement, je l’ai remerciée. Et suis partie en douce. Et puis… Je suis revenue sur mes pas. Pourquoi pas ? Pour une fois, avant de juger, lis le bouquin, me suis-je conseillée. Je l’ai lu, d’une traite. Bordel ! Quel talent. Bluffée. Et j’ai fait la razzia pour mon été : Ne lâche pas ma main, Gravé dans le sable, Nymphéas noirs, Maman a tort, Un avion sans elle et je viens de terminer, cet après-midi au soleil, N’oublier jamais. 1/ Chez Michel Bussi, les femmes sont superbes, libres, avenantes, généreuses de leur corps et sans chichi métaphysique avant de se déshabiller. Le paradis, quoi… pour un homme ! J’ai retrouvé chez Michel Bussi du Gérard Mordillat, cet auteur de grandes fresques sociales à la Zola. Chez lui aussi, les femmes ont cette caractéristique. 2/ Michel Bussi n’oublie pas les enfants. Ils vont souvent par paire. Et il les aime, ces gosses qui ont de la malice à revendre. 3/ L’histoire : elle caracole puis s’emballe dans un dédale qui n’en finit pas et dans lequel on a peur de se perdre. Pourtant, il la jalonne de lieux précis, de dates précises, et de descriptions qui chez tout autre auteur que cet universitaire géographe nous auraient rebutés. Effectivement, le côté didactique dans un polar est souvent une digression artificielle et inutile. Chez Michel Bussi, c’est une bouffée d’oxygène. 4/ Après avoir lu deux ou trois de ces polars, on se dit : Cette fois-ci, je ne me laisse plus avoir. Je sais où doit porter mon attention pour comprendre le labyrinthe et repérer qui a fait le coup.. Mais non. Non de non de non ! On s’est fait avoir et on jubile comme un gamin dans le train fantôme. 5/ Allez… Un petit bémol pour finir, car trop de louanges pourraient paraître suspectes… - Une dame (oui, encore une… N’y aurait-il que la gent féminine pour apprécier Michel Bussi ?) qui venait de terminer Ne lâche pas ma main, s’est esclaffée : « Non, mais, t’as vu… La scène de retrouvaille et d’embrassades entre la gamine et son père ? J’avais l’impression de lire Nous-Deux !.. » - Quant à moi, c’est plutôt la scène finale du vieux Corse de plus de 90 ans aussi leste que Tarzan, dans Le temps est assassin qui m’a fait dire : « Bon, euh… Là, tu chies dans la colle, hein, Michel Bussi !... Faut pas pousser mémère dans les orties ! » …Mais tout le monde sait qu’on ne lit pas un livre mais qu’on SE lit. Alors… Je me dis que cette dame doit avoir quelques griefs contre ses enfants. Quant à moi, mon arthrose et mes rhumatismes me rendent jalouse. M.P.G. 2 octobre 2016 ***** Allez vite lre, ce matin, JEUDI 19 JANVIER 2017, Le Figaro Littéraire. Belle année d'écriture, monsieur Bussi.
19/01/2017 Vernon Anthony
Merci Michel pour les "Nymphéas" de Monnet...j'ai, comme d'habitude, plongé dans votre histoire. Votre Roman m'a aussi donné l'occasion de revisiter l'univers du peintre et j'ai très envie de de me rendre à Giverny! Habitant Octeville sur mer, je me rendrai aussi sur Honfleur au musée des impressionnistes!! Vous me faîtes voyager!! Merci Michel
17/01/2017 Scilla Chane
Merci beaucoup pour tous ces bons moments que j'ai passé à lire vos histoires aussi surprenantes les unes que les autres. (Et peut être "pas merci" pour mes nuits blanches ^^ ). Vous êtes l'auteur que j'apprécie le plus et dont j'ai lu le plus de livres. Aucune déception. Votre style et votre imagination... que dire ? Wouuuahhh ! Dans l'ordre de mes préférence je dirais : - Nymphéas Noires (excellent !!! Il devrait être adapté au cinéma !!!) - N'oublier jamais (captivant!) - un avion sans elle (le coup du journal je ne l'ai pas vu venir!) - maman a tord - ne lache pas ma main (je suis de l'île de La Réunion alors ça fait plaisir !) Tous méritent d'être adaptés au cinéma ! Encore une fois BRAVO! Et n'arrêtez surtout pas !