Michel Bussi dans le rétro 1999 / 2019

Michel Bussi dans le rétro 1999 / 2019

En quatre escales, Montréal, San Diego, Barcelone et Jakarta, J’ai dû rêver trop fort nous invite à un voyage au cours duquel les histoires d’amour continuent de vivre et les coïncidences prennent la forme de présages.

Passé et présent se répètent, parfois de façon irrationnelle, dans un univers mêlant avec brio passion et suspense. Comme Nathy, l’héroïne du roman paru le 28 février, Michel Bussi remonte le fil du temps. Il nous fait partager ses souvenirs de l’année 1999 et ses envies de 2019

 

Une chanson de 1999 :

Le Baiser d’Alain Souchon

Celle à écouter en 2019 :

Que restera-t-il de nous ?, de Gauvain Sers !

 

Un film de 1999 :

Sixième sens de M. Night Shyamalan, sans lequel Nymphéas noirs n’aurait pas existé…

Celui à voir en 2019 :

Bohemian Rhapsody de Bryan Singer

 

Un souvenir fort de 1999 :

La remontée de la Seine en bateau lors de l’Armada de Rouen

Un vœu pour 2019 :

La chanson Que restera-t-il de nous ?, reprise en chœur par le public de Gauvain Sers

 

Un voyage en 1999 :

L’île de La Réunion, pour la première fois

Une destination à venir en 2019 :

Surprise…

 

Un objet des années 90 :

Les disquettes souples sur lesquelles je sauvegardais ma thèse et tout ce que j’écrivais

Celui de 2019 :

La magnifique adaptation BD de Nymphéas noirs par Fred Duval et Didier Cassegrain

 

Un événement en 1999 :

L’éclipse solaire totale qui traversa la Normandie

Celui espéré en 2019 :

La visite courtoise et pacifique d’un ambassadeur extraterrestre…

 

En savoir plus sur son nouveau roman J'ai dû rêver trop fort