La Normandie de Michel Bussi

Les falaises d'Yport
(c) Jean-Pol GRANDMONT - Own work, CC BY-SA 3.0

Michel Bussi a beaucoup puisé dans sa région natale, la Normandie, pour en faire le décor de ses romans. 

Il a grandi au Manoir-sur-Seine, puis à Pont-de-l’Arche, petites communes industrielles au bord de la Seine, entre Louviers et Rouen. Pour l’auteur de On la trouvait plutôt jolie : « D’emblée, la Normandie évoque le Débarquement, l’impressionnisme, le camembert, les plages, Maupassant, Flaubert... Peu de régions françaises sécrètent autant d’images. » Ainsi, dans Nymphéas noirs, le village du peintre Claude Monet, Giverny, est un personnage à part entière. N’oublier jamais s’ouvre sur un saut dans le vide mémorable depuis la plus haute falaise d’Europe, à Yport. Dans Maman a tort, Le Havre et son estuaire poétisent les souvenirs du petit Malone. Dans T’en souviens-tu, mon Anaïs ?, l’auteur nous invite sur les traces de la comédienne Mademoiselle Anaïs, au cœur de la jolie station de Veules-les-Roses…  Et Michel Bussi de conclure : « Je me considère libre de placer mes personnages où bon me semble, même si j’aime assez l’idée d’être un ambassadeur de la région. »